Entorse du genou indication et traitement en ostéopathie

En complément du traitement classique de l’entorse du genou, le traitement en ostéopathie est souhaitable voir indispensable pour bien harmoniser les tensions réciproques des ligaments.

Ce travail fin et subtil nécessite une grande expérience pour être mené a bien.

Le genou ainsi harmonisé retrouvera sa mobilité, son indolence, et sa stabilité.

Comme chaque année les vacances à la neige ont été le lieux de nombreuses lésions parmi lesquelles les entorses du genou.
Elles peuvent toucher les ligaments latéraux, particulièrement le ligament latéral interne.
Selon l’importance de la lésion celle-ci sera traitée orthopédiquement par une immobilisation dans une attelle ou un plâtre pour une durée de 3 à 6 semaines.
Pour les petites atteintes un traitement antalgique et anti-infamatoire, redonnera du confort et permettra à la structure de se restaurer.

Lorsque ces entorses touchent les ligaments croisés, deux traitements seront proposés selon l’importance de la lésion :
l’immobilisation dans un plâtre.
l’opération : en transplantant un tendon en totalité ou en partie, pour lui faire prendre le trajet du ligament déchiré. Ce tendon devient alors un ligament actif.

En effet les ligaments ne sont pas des structures totalement inertes.
Les ligaments ont la capacité d’accompagner le jeu articulaire nécessaire au bon fonctionnement du genou.
Les ligaments ne sont pas ou intacts ou déchirés, ils peuvent être aussi étirés ou rétractés, entrainant un déséquilibre du genou, ce qui entretiendra la douleur et l’impotence.

C’est pour bien harmoniser les tensions réciproques des ligaments que le traitement en ostéopathie est souhaitable voir indispensable.

Dans le cas d’une entorse du genou le traitement ostéopathique consiste à :

Libérer les structures ayant une influence sur les muscles permettant la mobilité du genou,c’est à dire libérer l’autre insertion du muscle située au niveau :
du bassin pour les ischio-jambiers, quadriceps, long biceps et adducteurs.
du pied et péronée pour les jumeaux du mollet et les péroniers latéraux.

Équilibrer les tensions réciproques des ligaments et tendons du genou afin qu’ils puissent contrôler et accompagner la mobilité globale du genou.

Vérifier que les ménisques sont libres et mobiles et que toute ces structures fonctionnent en phase car elles sont inter-dépendantes.

Ce travail fin et subtil nécessite une grande expérience pour être mené a bien.

Comme toujours en ostéopathie le genou ainsi harmonisé retrouvera sa mobilité son indolence, et sa stabilité.

JF. REMY

Poster un commentaire